La ville de mes rêves

Medellín la ville de l’éternel printemps

la ville des fleurs

traversée par un fleuve

encerclée par des montagnes

qui sont tellement grands

qu’ils touchent le ciel.

Les odeurs de fleurs,

à bois humide après la pluie

me rappellent d’où je viens.

Les paysages, la vitalité en Colombie

font la réalité de mes rêves.

La musique me fait vibrer

avec le son des tambours.

La danse dans mon estomac et dans mon coeur

c’est l’esprit latin

avec lequel j’ai grandi

et qui me rappellent

que seulement se vit une fois.

Rappel de la contrainte : Commençons par le début : par ce qui n’est pas rentré dans votre valise. Toutes ces choses, odeurs, bruits, sensations, amis qui sont restés « là-bas », alors que vous êtes là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.