« On ne dit pas un baguette… »

Moi je suis venue du Portugal, où j’avais pris le bus pour venir en France. Ma tante m’avait amenée à la gare pour monter dans le bus, avec une amie de mon père. J’ai fait deux jours de voyage, c’etait très fatigant, et je suis arrivée à la gare de Galieni où mon père m’a attendue. Je l’ai vu… Je ne l’avais pas vu depuis douze ans ! Alors quand je suis descendue de bus, des larmes coulaient de mes yeux.

J’avais une valise avec mes affaires. Nous avons pris le taxi pour  pour rentrer à la maison. Nous sommes arrivés à la maison et il n’y avait personne. Quelques heures après, ma mère est arrivée du travail et mon père est allé chercher ma petite soeur chez sa nounou.

La première nuit chez mes parents, je me suis couchée dans un lit qui était tout froid. C’était la première fois de ma vie que j’ai du me couvrir avec deux couverture, je n’arrivais pas à dormir.

Le matin, ma mère et mon père sont partis au travail. Je suis restée à la maison avec ma soeur. Elle était tellement méchante avec moi. Mais nous avons quand même pris le petit déjeuner et le déjeuner ensemble. Le lendemain nous sommes allés au magasin pour acheter des vêtements chauds, puis nous sommes allés à Paris même.

Le premier jour que j’ai parlé avec un français, c’était quand je suis allée au boulangerie pour acheter du pain. J’ai demandé à la dame que je voulais « un baguette », elle m’a répondu « on dit pas un baguette on dit une baguette ». Je suis allée au marché aussi. Les gens ont parlé avec moi, mais moi  je n’ai pas pu. Du coup  j’ai juste rigolé avec eux.

Rappel de la contrainte : Essayez de vous souvenir de votre arrivée en France, de vos premières rencontres, de l’attente à l’aéroport, du contrôle des passeports, du premier plat que vous avez mangé, des premiers achats, de la première nuit. Ce texte, vous l’écrirez directement dans ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.