Ne laisse pas tomber les bras

Juanma, mon meilleur ami

celui qui est comme mon frère

pour tous les moments passés.

Mon équipe de foot, avec qui j’oubliais  mes problèmes

avec qui j’ai passé des bons moments

les samedis au stade.

C’était si doux, comme  la glace.

Si elle perdait ou gagnait,

peu importait.

Le ‘maté’ avec ma grand mère,

C’était si bon, et beau.

Les soirs d’hiver

si froids comme la glace

quand je rentrais du lycée.

C’était ce que le plus j’aimais.

Rappel de la contrainte : Commençons par le début : par ce qui n’est pas rentré dans votre valise. Toutes ces choses, odeurs, bruits, sensations, amis qui sont restés « là-bas », alors que vous êtes là.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.